FACE A FACE (islamo-chrétien):EL Mili et Tessier

Le phenomene qui inquiete!

Modérateur: amusniw

FACE A FACE (islamo-chrétien):EL Mili et Tessier

Messagede mbibany » Lun Juil 18, 2005 08:47

CHRISTIANISME EN ALGERIE:
FACE A FACE: Dr. El Mili et l'Archeveque Tessier parlent du dialogue islamo-chrétien


Les Algériens musulmans ont refusé de racheter les biens des juifs .


Dans un face-à-face organisé dans le cadre du forum d’El Moudjahid entre l’archevêque d’Alger, Monseigneur Teissier, et le chercheur et universitaire Mohamed El-Mili, par ailleurs auteur de plusieurs ouvrages sur le dialogue islamo-chrétien.

Mohamed El-Mili a fait savoir, que les Algériens musulmans ont refusé de racheter les biens mobiliers des juifs pieds-noirs mis en vente par le maréchal Pétain, contrairement aux Français chrétiens.

«Les juifs ont reconnu eux-mêmes cette réalité», a-t-il précisé. Mohamed El-Mili s’est exprimé au côté de Monseigneur Tessier, archevêque d’Alger, dans le cadre «du dialogue entre les religions», avec tout ce que cela suppose comme problématiques, polémiques et opposition.
Les deux penseurs ont convergé sur l’idée de l’ouverture d’un dialogue à l’intérieur de la même religion pour passer au dialogue avec les autres religions. «Le problème du dialogue entre les religions commencent par le problèmes du dialogue dans les religions elles-mêmes. Si l’Eglise catholique accepte de dialoguer avec l’islam, ce n’est pas le cas du protestantisme», note Mgr Tessier.

** Mohamed El Mili, qui n’est autre que le fils du ouléma M’barek El Mili, soutient pour sa part que les choix faits par l’Eglise catholique quant à ses interlocuteurs pour établir un dialogue permanent avec le monde musulman ne sont pas toujours les plus indiqués.

Avec ceci de commun aussi bien pour l’islam que pour le christianisme : chacune des deux religions est condamnée à accepter, à cohabiter et à dialoguer avec l’autre. Monseigneur Teissier a commencé par rappeler que, depuis 1965, les chrétiens sont conviés, selon les consignes de l’église catholique, à considérer que «tous les peuples forment une seule communauté, viennent d’une seule origine et ont une seule et définitive fin : Dieu».

** *Concernant l’islam, a-t-il dit, les consignes en question exhortent les chrétiens à «oublier le passé pour promouvoir la paix, la justice sociale et la liberté… L’église regarde avec estime les musulmans qui adorent Dieu le Miséricordieux et le Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre qui s’est adressé à tous les hommes».

Pour Mohamed El-Mili, l’absence de clergés en islam, comme c’est le cas chez les chrétiens, est une faiblesse car pouvant donner lieu à plusieurs références religieuses, celles-ci étant à l’origine de la multiplication des interprétations (fatwas) émanant de personnes prétendant au savoir, comme ce fut le cas pour l’Algérie qui en paya le prix fort.
Il a estimé, à ce propos, que les préceptes de l’islam ne sont ni définitifs ni éternels, mais appelés à évoluer avec le temps. C’est le cas pour le verset coranique qui stipule que chacun est libre de croire ou de ne pas croire en Dieu, a-t-il dit, et dont l’application partielle par le calife Aboubakr Essedik était justifiée à l’époque, mais n’est plus valable aujourd’hui où l’on compte plus d’un milliard de musulmans.

* * Et de convier les musulmans à s’en tenir à la raison lorsque celle-ci se trouve en confrontation avec la foi, en se référant à une citation de feu son père, l’érudit homme de religion, M’barek El-Mili. M. C.
L’archevêque d’Alger citera, en termes de rencontres sur le dialogue entre l’islam et la chrétienté, celle qui a lieu chaque année entre les oulémas d’El Azhar et les membres du conseil papal, ainsi que celle qui regroupe des membres de l’Eglise catholique et des organisations islamiques tel la Rabita Saoudia, et le Haut Conseil islamique pakistanais. Mohamed El Mili n’appréciera pas tellement le choix des interlocuteurs de l’Eglise. Il soutient que «la délégation d’El Azhar ne vaut que par celui qui la dirige. Il y a bien un cheikh à El Azhar qui a lancé une fatwa accusant d’hérésie tous ceux qui s’opposent au référendum de Moubarak… La Rabita d’Arabie Saoudite n’est pas non plus indiquée pour représenter le monde musulman car elle appartient à une des mouvances les plus fermés et les plus opposées au dialogue». Pour l’universitaire algérien, le choix des partenaires au dialogue devrait se porter sur les tendances les plus ouvertes et tolérantes de l’islam.. Mgr Teissier reviendra sur le texte que l’Eglise catholique a mis en œuvre depuis 1965 sous le pontificat de Jean XXIII baptisé le «Concile Vatican II» instaurant les principales orientations sur la relation du monde chrétien avec l’islam. «Il est noté dans ce texte que l’Eglise regarde avec estime les musulmans qui partagent avec nous la foi en un dieu créateur, subsistant, miséricordieux… C’est un pas pour initier le dialogue avec la croyance de l’islam», déclare-t-il. «Un dialogue que rétorque, M. El Mili, le peuple algérien est le plus à même de favoriser. «La nature du colonialisme qu’a subi le peuple algérien, basé sur la négation de l’Autre, a forgé en lui la compréhension de l’Autre», explique-t-il. Et de citer un fait historique pour illustrer ce respect de la foi de l’autre qui est dans la nature algérienne : «Alors que le maréchal Pétain (sous le gouvernement de Vichy) avait mis en vente les biens des Juifs français, les Algériens musulmans ont refusé de les acheter, alors que les Français se sont rués pour les acquérir. Cela montre combien l’Algérien est apte à accepter le dialogue avec les autres religions
L’un et l’autre puiseront dans l’histoire (de l’Algérie) les faits et évènements qui ont montré que "la tolérance n’est point un discours théorique, mais une action qui s’inscrit dans les faits ".

****On citera les rapports entre Mgr Duval (cardinal) et Ben Badis, l’intercession de l’archevêque d’Alger pour la libération de prisonniers français détenus par l’Emir Abdelkader, l’aide de chrétiens pour la libération de l’Algérie, l’aide de Maghrébins à des israélites fuyant la persécution en Andalousie.
Sources : la presse algerienne du.02/06/2005
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Dernière édition par mbibany le Mar Juil 19, 2005 07:07, édité 1 fois.
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

declarations sages.

Messagede Invité » Lun Juil 18, 2005 14:29

merci mbibany pour cette note optimiste.

beaucoup de sagesse sous-tend la volonte derriere ces declarations officielles de l'Eglise catholique il y a 40 ans deja!

Maintenant, aux musulmans que nous sommes: mettons-nous assez en pratique la sagesse divine qui decreta il y a de cela 15 siecles:

Ô hommes! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entreconnaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès d'Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand- Connaisseur. (Coran 49:14)

?

---

«tous les peuples forment une seule communauté, viennent d’une seule origine et ont une seule et définitive fin : Dieu».

** *Concernant l’islam, a-t-il dit, les consignes en question exhortent les chrétiens à «oublier le passé pour promouvoir la paix, la justice sociale et la liberté… L’église regarde avec estime les musulmans qui adorent Dieu le Miséricordieux et le Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre qui s’est adressé à tous les hommes».
Invité
 

la verite

Messagede kabyle34 » Dim Oct 09, 2005 15:23

1 escroquerie qui veu s instaler en kabylie a l apui des kabylo sioniste :x alor kabyle muslum reveillez vous tanmirth inch allah
kabyle34
 


Retourner vers Evangelisation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron