Correspondances: Mgr Tessier avec LSA Oulahbib

Le phenomene qui inquiete!

Modérateur: amusniw

Correspondances: Mgr Tessier avec LSA Oulahbib

Messagede mbibany » Mer Nov 02, 2005 16:01

Lettre ouverte à Mgr Tessier

Par LSA Oulahbib


Des chrétiens aujourd'hui se plaignent, dans la patrie de St Augustin, et ici en France, de votre complet manque de considération à leur égard. Ainsi l'association Notre dame de Kabylie basée à Créteil se trouve dans l'obligation d'avertir ses membres, mais aussi les visiteurs de son site (***://***.notredamedekabylie.com/index.php?url=liens ), qu'elle ne partage pas votre refus de "proposer l'Évangile et d'accueillir ceux qui veulent librement recevoir le baptême ". Cette défiance est grave, et indique que quelque chose ne va pas dans votre conception qui régit l'Église catholique aujourd'"hui.

Certes, vous avez expliqué récemment au Quotidien d'Oran (9 octobre 2004) que vous ne voulez pas que "se développe un christianisme opposé à l'islam en Algérie", mais il ne semble pas que cela soit le cas actuellement, bien au contraire, puisque les chrétiens veulent seulement la paix et l'amour et que leur Église ne s'oppose pas à leur propre développement. Ce qui est le cas. C'est vous le problème; pas l'islam.

Vous le dites vous-mêmes Monseigneur en expliquant au même journal qu'"en 40 ans, nous n'en avons pas baptisé un seul " en parlant d'étudiants fréquentant vos bibliothèques alors que le problème ne consiste évidemment pas à convertir des musulmans, mais à baptiser en effet seulement celles et ceux qui en font la demande, or, vous le refusez, et vous écartez de vous les chrétiens qui ont été baptisés de façon évangéliste, nous avons des témoins.

Cela est grave, très grave, illégitime même, au regard miséricordieux de l'Église Apostolique qui est censée incarnée l'Amour du Christ pour toutes et tous.

Il est nécessaire dans ce cas que toutes celles et tous ceux qui ont essuyé un tel refus, aillent porter plainte auprès de Rome pour acte illégal, illégitime, anti-chrétien. Vous n'avez pas le droit, Monseigneur, d'empêcher des femmes et des hommes de cette Terre d'Afrique, de réintégrer la foi de leurs ancêtres qui vous ont fait, vous, Monseigneur Teissier.

Où seriez-vous si les Berbères Tertullien, Cyprien, Augustin, si tous les martyrs morts pour que vivent l'Église d'Afrique, ne s'étaient pas levés pour vivre dans une foi qu'aujourd'hui vous leur refusez ?
Où seriez-vous ? Alors que votre seule réponse vis-à-vis de cette clameur consiste à l'écarter, à refuser, à fermer votre porte, à empêcher que l'amour du Christ puisse à nouveau rassasier ceux qui en font la demande. Qu'avez-vous à dire d'autre que prétexter un refus de prosélytisme alors qu'il s'agit, uniquement, de répondre à des demandes, espoirs que vous êtes incapables de solliciter, et, pour cela, il est possible de vous croire.

Par contre, le fait que vous ayez décidé de raser en quelque sorte les murs, prenant l'exact contre-pied de votre politique excessive d'antan, n'est pas une solution, parce qu'elle fait du mal, elle créé de la souffrance, elle fait bien plutôt penser à une politique d'assistance accompagnant les derniers chrétiens au cimetière alors que des milliers d'entre eux ressuscitent désormais et vous supplient de les accueillir.

Votre coeur est fermé à ce point ? Votre égoïsme, le confort des situations acquises vous ont-ils donc rendu imperméable à la détresse d'âmes errantes, au cri du cœur de milliers d’autres désireuses enfin de vivre pleinement la foi de leur choix ?...

*******************************************************************
Réponse de Mgr Teissier

Cher Monsieur,

Si vous désirez savoir comment je comprends le témoignage de l’Eglise en Algérie, je vous en prie, ne vous référez pas à des articles que je n’ai pas signé et que je n’assume pas.

J’ai écris cinq livres dans lesquels je présente ma conception du témoignage chrétien dont un ouvrage paru chez Desclée sous le titre : « La mission de l’Eglise ». J’ai écris des dizaines d’articles, cherchez à comprendre la pensée de l’Eglise d’Algérie à partir de ces sources.

Je n’ai jamais dit que je n’avais baptisé personne pendant quarante ans. Mais j’ai dit que la bibliothèque qui accueille 5.000 étudiants en médecine les accueille pour les aider comme des frères et non pour les baptiser.

Si vous voulez savoir ce que pensent les chrétiens algériens d’Algérie de mon action pastorale, demandez-leur à eux. Je participe à toutes les réunions de leur bureau et je crois que nous sommes en grande communion.

Quand au contexte dans lequel nous travaillons, vous le connaissez : entre 1994 et 1996, on nous a assassiné dix pour cent des religieux et religieuses du diocèse. Et depuis quelques semaines, quatre d’entre nous, dans le quartier de l’archevêché ont été attaqués à l’arme blanche dont le Président de l’Eglise Protestante d’Algérie, et un Père dominicain, et deux laïcs chrétiens algériens.

J’ai écrit récemment à Moh Bilek pour lui dire cela. Nous avons besoin de nous soutenir les uns les autres et de nous comprendre en vérité et non à travers des articles de journaux.

Amitiés.

Henri TEISSIER

Archevêque d’Alger

*******************************************************************

Réponse de LSAO

Monseigneur, je vous remercie pour votre prompte réponse, mais elle mérite plusieurs remarques :

-je ne crois pas que le silence soit salutaire, il faut au contraire ébruiter, mobiliser, et cela aurait dû être fait depuis le début ; parce qu’en ne disant rien, vous laissez sous-entendre que ces agressions sont justifiées, qu’elles sont des châtiments.

-un de vos livres se nomme «église en islam» (Centurion, 1984), or il n’est pas possible de réduire une terre à sa religion dominante ; dans ce cas la terre du christ disparaît également si l’on s’en tient à aujourd’hui. Ne vaut-il pas mieux parler de Terre des Hommes ?

-si ces agresseurs en sont là à ce point de tension, c’est qu’ils n’ont pas tellement confiance en eux, et qu’il vaut mieux montrer la foi que la cacher ; je vous propose par exemple d’organiser la Procession de Pâques, en particulier le Chemin de Croix avec vous, dehors, dans les rues d’Alger, au vu et au su de tous, devant les caméras du monde entier néanmoins, afin de montrer qui agit au nom de la Paix et de l’Amour.

-Il ne s’agit pas de se contenter d’être Illuminé, de faire de la provocation, mais de se battre pour que la Justice puisse exister, or, il n’est pas normal que des milliers et des milliers de chrétiennes et de chrétiens ne puissent pas montrer leur foi parce qu’il a été décidé en haut lieu de faire de cette terre un endroit banni pour les chrétiens et les juifs, un endroit libéré des chrétiens et des juifs, ne trouvez-vous pas que cela sonne étrangement, Monseigneur, en ce soixantième anniversaire de la libération du Camp d’Auschwitz ?

Très cordialement

LSA Oulahbib

**************************************************************************

Cher Monsieur,

Pour que vous puissiez comprendre la place des chrétiens algériens dans notre communauté, je veux vous donner encore deux informations. La première c’est que depuis que l’Eglise m’a demandé de succéder au Cardinal le 2 février 1988 (demain c’est l’anniversaire), le vicaire général du diocèse, mon plus proche collaborateur a toujours été un Algérien, le P. Jean-Belaïd OULD AOUDIA, de 1988 à 2002et le P. Julien OUMEDJKANE depuis 2002.

Par ailleurs, je vous donne ci- joint les conclusions de notre Assemblée Interdiocésaine qui s’est tenue fin septembre 2004 :

«Aujourd’hui, les chrétiens algériens sont au cœur de notre Eglise. Ils devront de plus en plus, se donner à eux-mêmes et donner à notre Eglise, les formes de prière, de vie communautaire et de témoignage qui conviennent au pays et à sa culture.

En recevant le don que Dieu fait à notre Eglise par l’arrivée de ces nouveaux frères et sœurs, nous devons proclamer aussi notre reconnaissance pour la possibilité qui nous est aussi offerte de quitter nos habitudes souvent trop marquées par nos origines nationales et culturelles, pour revêtir, ensemble, un nouvel habit baptismal, celui qui est donné par Dieu à son Eglise qui est en Algérie. »

Quant au titre de mon livre écrit en 1983 « Eglise en Islam », il correspondait à la situation de l’Algérie à cette époque. Nous n’avions plus de chrétiens algériens. Ils étaient tous partis en 1961. Et l’Etat algérien ne reconnaissait alors que la culture arabo-musulmane. Les progrès faits pour la reconnaissance de l’Amazighité sont postérieurs. Nous avons eu d’ailleurs des difficultés en 1976, à cause de cela.

Pourquoi voulez-vous nous écraser au lieu de nous soutenir ?

Amitiés.

Henri TEISSIER


**************************************************************************

Cher Monsieur, je n'ai pas l'intention de vous écraser (d'autres s'en chargent, hélas !) mais au contraire de vous soutenir en considérant que la meilleure défense c'est se montrer au vu et au su de tous, et non pas continuer à vivre dans les catacombes, je ne crois pas que Pierre ou Paul aurait par exemple refusé de faire un Chemin de Croix... je ne pense pas qu'ils auraient dit cela, pas plus que la réponse de Tertullien au Consul Romain qui le sommait de cesser d'organiser des messes sous peine de répression.

Or, il s'agit aujourd'hui de réintégrer la foi de nos ancêtres, pas plus pas moins, et non pas chercher à convertir ou à pervertir, du moins pour celles et ceux qui veulent faire ce choix ; dans ces conditions il n'y a pas lieu d'entrer dans le débat d'apostat ou pas, de conversion ou pas : la population est berbère, or les berbères ont eu des ancêtres massivement chrétiens (et aussi juifs) donc le fait que certains d'entre-eux désirent réintégrer la foi de leurs ancêtres, comme ils désirent réintégrer la langue de leurs ancêtres (et le français en fait partie puisqu'il dérive du latin parlé par nos pères) semble tout à fait normal, d'autant qu'il n'y a pas de contraintes en religion dit-on...

Cordialement

LSA Oulahbib

N.B. M. Moh BILEK est un chrétien algérien de la Région parisienne. C’est lui qui a fondé le site « Notre-Dame de Kabylie » et l’Association « Mère Qabel ».

sources: La minute du sablier
http://laminutedusablier.free.fr/telegramme0000025.html
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

Ridicule

Messagede Amazigh » Mar Juin 20, 2006 13:05

Azzul i wath wallagh,

Heureusement que le ridicule ne tue pas. LSO est loin d'être un scientifique. La passion chez lui l'emporte sur la raison. Peut être est ce la seule et meilleure manière de se faire reconnaitre par les jésuites. En s'attaquant à Tessier, il meriterait l'adage français qui dit.. plus royaliste que le roi quoi !!



Mourad uzeffoun
Amazigh
 


Retourner vers Evangelisation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron