Rhoufi

Histoire des regions berberes du monde (en dehors de la Kabylie)

Modérateur: mbibany

Rhoufi

Messagede mbibany » Ven Nov 10, 2006 14:04

Rhoufi


Par M. A. Haddadou


Rhoufi ou Ghoufi, ce village berbère des Aurès situé à 96 km de Batna se caractérise par ses habitations anciennes, taillées dans la roche, vestiges d’un habitat troglodyte, autrefois répandu au Maghreb.

Depuis les balcons de Rhoufi, on a une vue magnifique sur le canyon de l’oued El-Abiod (en berbère, Ighzer Amellal), avec sa palmeraie qui comptent pas moins de vingt-six espèces, tel le buzemmur (littéralement «celle de l’olivier»), qui donne l’une des dattes les plus réputées de la région.

Figuiers, noyers, abricotiers et grenadiers poussent en abondance sur les rives de l’oued, apportant une note de fraîcheur toute méditerranéenne dans cette zone désertique.

Les balcons, formations naturelles, taillées par l’érosion dans le flanc de la montagne, portent des habitations creusées dans la roche.

Selon les habitants ces demeures, aujourd’hui en grande partie désertées, auraient été construites au XVIe siècle, mais elles doivent être plus anciennes.

Ces demeures, chaudes en hiver et fraîches en été, offraient un excellent abri, en parfaite harmonie avec le paysage et, en période de guerre, des refuges faciles à défendre.


Le troglodysme ou l’habitation dans des grottes est une pratique ancienne au Maghreb. Les auteurs de l’Antiquité l’ont signalée, aussi bien dans les régions du Nord que dans le désert.

Il s’agissait de grottes naturelles ou creusées par l’homme ; la plupart étaient habitées telles quelles, certaines étaient aménagées notamment avec des murs de terre sèche qui tenaient lieu de cloisons. Certaines ont des dispositifs encore plus complexes, comme celles que l’on trouve sur l’oued Itel, au sud-ouest de Biskra : elles disposent de couloirs d’accès et de galeries, avec des gravures qui datent de la préhistoire.

Au XIXe siècle encore, on en signalait dans les Aurès, et ce type d’habitation est demeuré à Ghoufi. En 1902, la société hôtelière française, la Transatlantique, a construit un hôtel sur la falaise ; il a été détruit lors de la Guerre de Libération.

Le nom de Rhoufi, transcrit également Ghoufi, se rattache à la racine berbère GHF, avec pour principal dérivé ighef, ikhef, avec le sens propre de «tête» et les sens figuré de «sommet, éminence, piton, dôme», par référence aux balcons qui s’élèvent au-dessus de canyon de l’oued El-Abiod.
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

Retourner vers Histoire - General

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron