Israel:Prostitution politique de certains berberes de France

Communautes berberes a l'exterieur de l'Afrique du Nord (Paris, Montreal, ...)

Israel:Prostitution politique de certains berberes de France

Messagede tikouk » Dim Juin 24, 2007 01:53

(1) Lynda Asmani (source : http://www.guysen.com/videos.php?vid=331)
Pdte de l'association laïque des Franco-Berbères.-Interview-

Lynda Asmani préside l'association laïque des Franco-Berbères.
Originaire de la Loire, cette jeune femme débute son engagement associatif et politique au début des années 1990.

Elle s'engage en 2001 dans la campagne des élections municipales de Paris, au cœur du 9e arrondissement de Paris.

Elle se présente pour l'UMP (Union pour un mouvement populaire) aux élections législatives de juin 2002 dans la 20e circonscription de Paris, puis aux élections régionales de mars 2004 à Paris.

Elle sert au sein du Ministère de l'Economie et des Finances depuis 2002.

____________________________________________________________________
http://www.guysen.com/videos.php?vid=331

Q: Comment être juif et berbère. Voulez-vous s’il vous plait, nous présenter les berbères parce que pour beaucoup, il y a des arabes, ou des musulmans, et la réalité est un peu plus complexe ?

R: Effectivement, vous faites bien de le souligner. J’étais donc à un colloque en 2005, nous nous sommes rencontrés sur l’histoire en commun, une grande histoire en commun des juifs et des berbères puisque, heu, majoritairement, les juifs venus du Maghreb, les juifs Sépharades, sont pour 95% d’entre eux, des berbères. Et effectivement, notre histoire, les berbères sont le plus vieux peuple du bassin méditerranéen, ils sont naturellement antérieurs à l’arrivée des Arabes sur le territoire disent-ils aujourd’hui, le Grand Maghreb, et ils ont une langue, ils ont une écriture, ils ont un patrimoine culturel, ils ont aussi une pratique religieuse qui est très séculaire et qui est assez oeucuménique puisqu’ils ont d’abord été juifs, les… les… la tribu des Djeraoua qui était celle de la princesse Kahina qui était une berbère juive a beaucoup marqué aussi notre histoire, y compris notre éducation. Ensuite, heu, pour des raisons aussi que tout un chacun connaît dans l’histoire, où les juifs ont été persécutés, certains se sont convertis au Christianisme, et donc les berbères ont aussi hérité d’un grand penseur en la personne de Saint Augustin. Donc vous voyez que c’est un peuple extrêmement divers, complexe, et que on ne peut pas le réduire, d’abord, à ce qu’il n’est pas, les arabes sont un grand peuple et je les salue, mais les berbères ne sont pas des arabes, c’est comme ça, ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les livres d’histoire et ce sont aussi des langues, les langues, les langues, c’est un patrimoine extrêmement puissant, la culture et transcende beaucoup de choses et quand on est ensuite un citoyen d’un grand pays comme moi je le suis en France, avoir une double culture, être berbère, être une fraco-berbère, eh ! bien, ça a du sens, ça a du sens pour le République française, ça a du sens aussi pour les valeurs qui sont celles que ma communauté, ma mère, mes parents m’ont inculquées et puis ça a du sens aussi dans, dans l’esprit que je veux développer avec mes concitoyens, moi qui suis engagée politiquement je me sens aussi extrêmement solidaire du combat des juifs, j’ai l’impression, enfin ! Je n’ai pas l’impression, je suis convaincue que c’est mon combat. J’ai le sentiment que quand un juif est insulté et et et et tué parce que malheureusement c’est souvent aussi le cas maintenant, alors j’ai l’impression que c’est un membre de ma famille aussi qui est tué, qui est touché. Et ça, je ne le veux pas. Je ne le veux pas pour ma famille, je ne le veux pas pour mon pays et, c’est aussi l’une des raisons de mon engagement politique. Pour moi, tout ça a du sens et est extrêmement lié : on ne peut pas être un démocrate, on peut pas être berbère et vous savez, le mot berbère signifie « homme libre » en réalité parce que les berbères étaient le premier peuple, tout simplement à ne pas avoir d’esclaves, à considérer que c’était assez incongru d’avoir des gens à son service, je crois que c’est un vrai message de paix, un vrai message d’amour aussi, entre les peuples et en tout cas, aujourd’hui, je suis naturellement présente pour des raisons d’abord personnelles, pour des raisons d’amitié, je suis une amie d’Israël,

Q: Nous sommes, je viens de le dire, nous sommes à la maison France-Israel à Paris pour la soirée spécial élections israéliennes donc c’est avec un plaisir encore plus grand que…

… déjà venue il y a trois ans et je me rappelle de l’ambiance extrêmement chaude qu’il y avait en cette salle, à la victoire du Likoud effectivement et d’Ariel Sharon il y a trois ans c’était très impressionnant J’étais déjà là il y a trois ans vous voyez comme quoi je crois qu’il y faut un fil d’Ariane aussi dans des convictions ,dans des engagements, je suis là ce soir où y a beaucoup moins de monde puisque la Droite israélienne a perdu les élections mais moi j’ai des amis, j’ai des amis juifs, j’ai des amis israéliens, et je compte bien continuer ce combat parce que je sais que c’est le combat des justes. Et moi je veux vraiment être du côté des justes.

Q: Je vais vous demander une question à propos de la dénomination des berbères. On parle aussi des Amazig.

R: Oui. Alors Amazigh est en réalité le terme « berbère » pour désigner les berbères. Voilà, tout simplement. Amazigh veut dire « Homme libre » comme berbère. C’est la traduction littérale en berbère, avec un alphabet extrêmement complexe, qui a d’ailleurs dans l’histoire été brûlé par les… les ancêtres des arabes. Donc vous voyez que chacun a aussi ses plaies dans l’histoire, ses douleurs et aussi, peut-être, ce besoin, aujourd’hui, devant la montée de l’antisémitisme, devant la montée des extrémismes aussi, y compris religieux, et islamistes, peut-être aussi la volonté des berbères de dire : « Nous, nous sommes d’abord des français quand nous sommes français et nous sommes berbères. Pour un certain nombre d’entre nous, pour des raisons assez évidentes de conversion forcée ou dans l’histoire, ils sont aujourd’hui aussi musulmans mais ce que je peux vous dire c’est qu’ils ne se revendiquent pas comme tels, ils refusent même cette identité, leur identité elle est celle de citoyens français d’une part, et s’il doivent en avoir une autre, c’est celle de berbères et en aucune façon et en tout cas pas celle de l’Islam et quant à réduire l’ensemble des berbères de France à l’Islam, ce serait vraiment faire insulte à tous ceux qui ne le sont pas, parce que nous avons encore des chrétiens et des juifs.

Q: Encore peut être une ou deux questions… la première c’est pour parler des différents berbères en Afrique du nord. Il y a en Algérie des Kabyles et aussi au Maroc, les Chleuhs, est-ce que vous pouvez nous parler est-ce qu’il y a des différences, ils partagent sûrement les mêmes valeurs mais est-ce qu’il y a une différence et quelle est la différence ? C’est la même langue ?

R: Pas tout à fait. Il y a plusieurs sous-ensemble dans les ensembles, les berbères sont le peuple dénommé par le peuple, et d’ailleurs on préfère dire berbères parce que c’est plus rassembleur comme concept puisque nous, moi je suis d’origine berbère, mes parents sont d’Alger, donc la majorité des berbères d’Algérie sont des Kabyles donc naturellement la majorité des berbères de France sont effectivement des Kabyles pour des raisons assez historiques et de de que l’on connaît à travers… à travers l’histoire, il y a naturellement des berbères marocains, des berbères tunisiens, aujourd’hui on parle le berbère jusqu’à jusque jusqu’en Espagne et aussi sur l’Ile de Siouah en Egypte. Donc la langue berbère est parlée par plusieurs dizaines de millions de personnes dans le monde et c’est un miracle pour une langue qui a été, dont tout le monde a voulu la destruction absolue en brûlant les livres, et je crois que ça rappelle des heures sombres à tout le monde, hein ! les autodafés, et c’est un miracle, aujourd’hui que l’on parle encore cette langue. Donc il y a plusieurs dialectes

Q: Est-ce que vous avez eu l’occasion de vous rendre déjà en Israël soit en tant que membre de l’UMP, soit en tant que simple citoyenne ?

R: Ben, non, pas encore, mais pour moi, c’est un grand moment alors je ne sais pas c’est un peu comme la nuit de noces ; on l’appréhende un petit peu, je voudrais le faire dans des cond… je crois que les conditions optimales se sont pas présentées à moi, je j’aimerai aussi le faire avec des amis mais aussi avec des Israéliens engagés politiquement sur le terrain parce que mon engagement politique a aussi du sens, envers Israël, et je compte bien, y compris dans les… dans tout ce que je ferai et vous ne pourrez pas me prendre à défaut dans les mois qui viennent, être sur le terrain et toujours défendre des positions claires qui sont celles de la paix, celles de la démocratie, et Dieu sait qu’Israël est vraiment la seule démocratie de cette partie de… de… du monde, et que, à tout prix, encore que ce soir je suis bluffée, de voir, voilà, de voir une grande démocratie

Q: Et à propos de l’arrivée au pouvoir du Hamas au sein de l’autorité palestinienne, est-ce que ce ne serait pas un signe sombre pour l’avenir au proche orient et même chez… au Moyen Orient ?

R: J’ai appris aujourd’hui que Kadima voulait dire « En avant ». Alors, je sais que ça a fait aussi une référence à « Avanti », cette espèce de cri de guerre qui était ce des fascistes italiens dans les années 30 , et je trouve que la société israélienne est vraiment une société extrêmement évoluée, à tous points de vue, qui sait allier la modernité à la tradition, et vraiment un recul sur elle-même, y compris dans la dérision, et moi je trouve que c’est ça un grand peuple, c’est ça une vraie démocratie, et je crois qu’elle ne doit pas avoir peur de l’obscurantisme, elle a connu des histoires encore plus sombres dans l’histoire, dans l’histoire du monde et dans l’histoire de cette partie du monde, et moi je ne crois qu’il faille baisser les bras parce qu’il y a une bande de fous furieux qui ont décidé qu’Israël sera rayée de la carte, ce n’est malheureusement pas la première fois dans l’histoire, ça ne serasans doute pas la dernière fois, alors il va falloir que nous vivions avec et que nous soyons de plus en plus nombreux, précisément à défendre Israël et à défendre la démocratie dans cette partie du monde.

Q: Je vous remercie et je vous dis Shalom qui signifie en même temps « Au revoir » et en même temps « Paix ». Pouvez-vous nous prononcer quelques phrases en langue kabyle pour que nos lecteurs puissent avoir dans l’oreille la saveur de votre, de cette langue ?

R: Alors je peux vous dire hum ! « Azul », azul signifie aussi Shalom, bonjour, et aussi c’est un signe de paix, je peux aussi vous dire « tinmirt » tinmirt signifie « todda » je crois qu’en hébreu todda veut dire merci, voilà et en tout cas merci pour votre invitation
C’est moi qui vous remercie et puis bonne fin de soirée et puis bonne continuation dans votre vie personnelle et professionnelle.
A bientôt et merci.
tikouk
 
Messages: 43
Inscription: Dim Oct 22, 2006 17:08

Retourner vers La diaspora

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron