poemes

(Isefra)

Modérateur: amdyaz

poemes

Messagede maricheahcene » Ven Juin 02, 2006 07:55

Timsal n tudert

Timsal maci yiwet
Maci d izli id kessegh
Kra kan sseg-sent
Nek ad sqerdcegh
Ussant-ed kan âelmet
Fellasent nek ur qelbegh


Lâib meqren d ttugdi
Tessebtal achal d iswi
Xas ma aâziz ghlay
Lebghi deg-k ad ittnerni
Maâna qazem âeddi
Macci kan d ameslay


D laghladh ak ig sehlen
Achal deg-s ig heslen
Xas hercen zaâma
Ulac win is isselken
Siwa rebbi aâzizen
D wur nxeddem ara


Ig ssed huyen d lxedma
Mkul mi-d ittnaâna
S wakud ur n tthalfi
Ntettu yak tilufa
Cekrentt meden d sseha
Xas ma rraha ur tenghi


Yir aâwin d facal
Deffir yezga am lexyal
M kul mi tebdidh kra
Ur tettawi deg qecwal
Ur d as tteg ara azal
Gher deffir ut ssikid ara


Rray d lhewj meqqren
Ttnadin fell-as yegduden
Yak qlil taggara aya
Tikti-nni akken iselhen
Anwa ara k ttid yefken
Nettradjutt d lesnin aya


Yir hulfu d ttismin
Ma s zadent tseddarin
Xeddment di laxssara
Nghant win ur nudhin
S derghlent win ittwalin
Swab dayen ur d yegra


Asuref d tarzeft lâali
Anwa wa ur ttnebghi
Di teswiât n wass-a
Tiyersiwin a tent id yefsi
Lahna yides ad tidyawi
Tudert ad snaf lbenna


Ass ig cebhen d ass-a
Limer ur yett faka
Nebghat ad agh yighzif
Nufa deg-s ay nebgha
Iban aghd lqarn ig sâa
Nettu issem n lhif


Di ddunit I tent yugaren
D tayri nni zedigen
Ma t suh agd d amur
Ussan ik ad zehhren
Ma d udem-ik ad inur


Timsal n tudert d ttigi
Yal wa akken itent ittwali
Ma d ttamughli-w nek d tta
Ta diritt, ta xatti
Ssefrurigh-tent-id nekkini
Ur iyittlumut ara
Wi bghan i nnidhen ad yini
Ad yekker ad tid iheggi
As d nsel yak nebgha.


Les choses de la vie

Les préoccupations sont nombreuses
J’en ai sélectionné bon nombre
J’ai choisi les plus sérieuses
Pour en parler sans encombres
Elles surgissent d’une façon mystérieuse,
Bien que j’ignore jusqu’à leur ombre,
Et me pénètrent d’une allure curieuse.


La première faiblesse de l’homme est la crainte
Elle est la cause de toute visée ratée
Même si ta volonté d’une ferveur empreinte
Voulant à tout prix atteindre le but tracé,
À la fin tu découvres des intentions restreintes
La pratique est difficile, la théorie semble aisée.


C’est l’erreur qui semble aisée,
Combien en sont arnaqués,
En dépit de leur malice
Aucun homme n’a échappé
Sauf Dieu bien aimé
Et ceux qui refusent le service.


Le travail est un passe-temps
Dès qu’on est dedans
Les instants fuient à vive allure
On oublie les tracas souvent
C’est la santé soi-disant
Même si la paresse ne provoque la mort sûre.


Le fâcheux viatique est la fainéantise
Comme une ombre elle nous méprise
A chaque fois qu’on entame un projet
A l’image d’une marchandise
Qui ne se commercialise
Elle finit toujours comme déchet.


Le bon sens est une vertu magnifique
Que tous les peuples revendiquent.
Elle se fait rare de nos jours.
Combien de solutions véridiques
Aucun ne les communique
Pourtant on les attend depuis toujours.


La jalousie est un vilain sentiment
De ses excès, on doit être prudent
Par ce qu’elle cause des ravages.
Elle transforme les vivants en mourants
Elle aveugle les voyants
La raison des hommes fait naufrage


Le pardon est un cadeau précieux
De cette vertu, qui de nous n’en veut
Par les temps qui courent ?
Ils dénouent des cas litigieux,
Assure un monde merveilleux
Et la vie ne sera qu’amour


Le plus beau jour est celui que nous vivons
Hélas, il ne dure pas longtemps
S’il pouvait, au moins, s’allonger d’avantage
Il nous a procuré tout ce que nous voulons
Sa longueur équivaut à cent ans,
Nous a délivré des malheurs sans gage.


Ce qui vient au dessus de tout
C’est bien l’amour fou
Si tu le vis pleinement,
Tes jours paraîtront doux,
Les belles nuits au rendez-vous,
Ton visage sera rayonnant.


En conclusion, voici les choses de la vie
Que chacun de nous, selon lui, apprécie.
Quant au mien, j’en viens de faire part
Que vous y trouviez rejet ou sympathie
Je les ai exposées avec modestie
Excusez un peu ma tare.
Si quelqu’un a autre chose, le dit,
Qu’il l’avoue et le clarifie,
Nous l’écouterons à part.


Ahcène Mariche

site web: http://ahcenemariche.free.fr
maricheahcene
 

Retourner vers Poesie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron