Histoire: Un ancrage amazigh

Cherchell.

Modérateur: mbibany

Histoire: Un ancrage amazigh

Messagede mbibany » Mar Nov 15, 2005 11:06

Un ancrage amazigh

Ce territoire a été très anciennement habité, comme en témoignent les vestiges de différentes ères préhistoriques. Vers le XVe siècle, les Arabes l’ont appelé Asnam en raison de ses ruines.

L’ancienneté du peuplement berbère est affirmée à la sortie du néolithique. Tènès (Cartennae), était un comptoir créé par les Phéniciens au VIIIe siècle avant J.-C. La région côtière et les plaines ont subi l’influence carthaginoise.

Au IIIe siècle avant J.-C., la wilaya se trouvait aux confins des royaumes amazighs Massaesyle et Masyle, subissant la domination parfois de l’un, parfois de l’autre, jusqu’à l’unification de la Numidie par Massinissa. Déjà avant l’occupation directe, les Romains, avec l’empereur Auguste Octave fondent en 33 avant J.-C., une colonie à Ténès avec des vétérans de la IIe région romaine. Avec Juba II, elle fut une source de richesses agricoles pour la Maurétanie césarienne. L’occupation romaine a touché la côte et les plaines ; les tribus montagnardes du Dahra et l’Ouarsenis sont restées indépendantes.

La ville de Chlef (Castelium Tingitanum) fut un camp militaire qui permettait de surveiller ces tribus farouches. Une basilique y fut construite au IIIe siècle après J.-C., avec l’évêque Saint Reparatus.

Aux Ve et VIe siècles après J.-C., le territoire de la wilaya constituait la principale composante du royaume indépendant amazigh de l’Ouarsenis (les Djedars).

Avec les foutouhate de l’islam, les musulmans ont conquis la région entre 675 et 682 après J.-C. (53-62 de l’hégire) sous le commandement du chef militaire Abou El-Mouhadjir Dinars. Peuplée par les tribus Zenâta et Meghraoua principalement, elle est passée successivement sous l’autorité des Banu Rostom, Banu Obeide, Banu Ziri, Banu Hammad, des Mourabitoun, des Mouahidoune et enfin des Banu Ziane.

Au début du premier siècle, Ténès a accueilli une forte immigration venue d’Andalousie. Avec la décadence du royaume des Banu Ziane, Ténès devenait une république indépendante avec Moulay Ben Abdallah et Hamid El-Abd de la tribu arabe des Sawad, avant d’être envahie par les Espagnols, puis délivrée par les frères turcs Arroudj et Kheir Eddine en 1517. Durant l’époque turque, la région fut soumise et divisée en plusieurs circonscriptions administratives (Dar el-Soltan pour Tènès et la côte, beylicat du Titteri pour la partie est et beylicat de l’Ouest pour le reste, avec le khalifat de Chélif).

Après 1830, la région a subi l’occupation française après une farouche résistance menée dans les plaines par l’Emir Abdelkader, dignement représenté dans le Dahra et l’Ouarsenis par Chérif Mohamed Ben Abdallah, dit Boumaza. Les massacres des populations par les généraux sanguinaires et tristement célèbres (Saint Arnauld, Pélissier, Cavaignac…) et les enfumades des grottes du Dahra sont pérennisés par des tableaux de peintres coloniaux.

A. B.
Source: le quotidien Algerien INFOSOIR, Le journal des locales Edition du 16/11/2005
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

Retourner vers Les Chenouis (Algerie)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron